Que la force du cinéma soit avec nous

Depuis le début de la dernière trilogie, SPYRIT ne rate pas la sortie d’un épisode de Star Wars. Cette tradition permet de lancer au sein de l’équipe des débats presque aussi vifs que sur la différence entre « crypté » et « chiffré », les mérites comparés d’IPv4 et d’IPv6 ou encore sur les bonnes pratiques de paramétrage d’une config’ Docker. Vous ne voyez pas le rapport ? Nous non plus, à vrai dire (à part les dév’), sinon que dans ce genre de débat de spécialistes, il vaut mieux rester neutre…

Cela dit, et sans rien dévoiler de l’intrigue, l’épisode IX est un beau spectacle. Un bon siège, quelques popcorns (salés ou sucrés) et des collègues passionnés, c’est quasiment tout ce qu’il faut pour passer un bon moment. Si vous n’avez pas de collègue passionné, on peut vous prêter Alex, qui sera ravi d’y retourner rien que pour ne pas être d’accord avec vous.

Des cadeaux durables et écolos

La distribution de cadeaux entre membre de l’équipe SPYRIT fait également partie des traditions. Nous avons juste ajouté une nouvelle consigne cette année : se débrouiller pour faire un cadeau, toujours entre 5 et 10 €, mais le plus durable, local et recyclable possible.

À l’ouverture, on découvre, entre autres, un kit à gâteau composé maison avec de la farine des Moulins de Versailles : on peut difficilement faire plus local. On découvre également du chocolat maison, des graines à germer et son germoir en verre, des plantes, des livres et même un flipper en carton à monter… Le moins que l’on puisse dire, c’est que la consigne a été suivie consciencieusement.

Le dîner de fin d’année

Une fois nos quelques cadeaux de Noël offerts autour d’un bel apéritif, ce n’est plus une (comme l’an dernier), mais désormais deux tables entières que nous avons dû occuper, pour accueillir l’équipe qui a doublé en un an !

Après Chez StefS l’an dernier et Les Quatre Saisons il y a deux ans, nous avons continué notre découverte des bonnes tables versaillaises au  Gabérem, privatisé pour l’occasion. Encore le choix du local puisque ce petit « bistro gourmand » se trouve à quelques pas du bureaux.

Fricassée de pintade sauce au fois gras, feuilleté de saumon aux champignons des bois ou encore parmentier de confit de canard aux pleurotes : le choix était difficile, mais toutes les options étaient aussi bonnes !

Après tout cela, reste tout de même une grande interrogation : comment va-t-on faire à l’avenir, s’il n’y a plus de nouvel épisode de Star Wars et surtout si on continue à doubler tous les ans ? Si vous voulez le savoir… rejoignez-nous d’ici là !